Sex or sexy

C'est dans le 79 que je me suis fait défoncer

Je n’avais fait qu’effleurer la question de l’échangisme. À 30 ans, il me semblait que c’était le moment où jamais d’aborder franchement cette forme de relation sexuelle. Je me sentais suffisamment mûre et sereine, encore bien dans mon corps. il y'avait des endroits de rencontre pour voir comment libertin et échangiste vivent  leurs réalités remplie d'expérience sexuelles enrichissante .

Une expérience d’échangisme.

Au cours d’une discussion familiale autour d’un poulet du dimanche, en compagnie de mon beau-frère et de ma belle-sœur, le sujet était venu sur le tapis. Je l’avais lancé, un brin provocant, histoire de voir comment mes commensaux allaient réagir. À ma grande surprise, mon beauf et sa femme échangèrent un sourire complice et, après quelques sous-entendus, lâchèrent le pavé dans le poulet :
— Nous faisons ça depuis pas mal d’années ! Oui, nous allons régulièrement dans un club appelé Lina Tendu.
— Toi, tu es échangiste ? Tu baises avec n’importe qui ?
— D’abord, je ne baise pas avec n’importe qui, comme tu dis, je choisis ! C’est une expérience que je te conseille, ça ne rend peut-être pas intelligent, mais on se sent moins con !
La discussion embraya sur ce thème. Ma belle-sœur, prénommée Annie, était intarissable. La quarantaine rayonnante, bien installée professionnellement, elle assurait que cette expérience, entamée il y a une dizaine d’années (eh oui !), avait contribué à son assurance. Son mari, Alex, affirmait qu’il avait gagné en virilité. Arrivée au club, on s'est retrouvé dans un salon coquin et j'ai commencé à observer un mec. En plus de son magnifique corps, il portait un joli caleçon, qui formait très bien sa queue. On était sur une table et je me suis mise à le masser la queue et à le faire bander.
J'étais surprise, j’étais dans une zone érotique. Rappelez vous que je suis généralement très réservée sexuellement et pas du tout vocale. Fourre moi mon amour, fourre moi fort, pas comme une fille de 17 ans. Vas-y, je suis capable d'en prendre, Fourre moi comme une cochonne...
Je pris sa queue et l'a inséré dans ma chatte toute mouillée. Il m’a baisé avec force et comme j'étais un peu ivre moi même, j'étais très résistante. On s'embrassait à pleine gueule et je continuais à dire des saloperies au sujet de sa queue.

Une expérience inoubliable.


Ce fut un jour magnifique car cette expérience m’a fait surpasser mes limites et apprendre de nouvelles choses sur le plan sexuel. Bref, je le dois au partenaire que j’ai eu dans ce club qui m’a défoncé la chatte dans le 79 Mazières en Gâtine un endroit de rêve avec un club magnifique, qui vous donne envie de tenter un moment de sexualité interessante avec des partenaires près à passer l'acte .

Vous avez l'envie de vous exprimer, inscrivez une observation concernant ce post !

Les publications similaires de "Hardcore"

  1. 6 Nov. 2016Video sm ou un maître nain oblige sa soumise à le sucer en public1354 visites
  2. 23 Mai 2016Du hardcore en veux tu, en voilà !1446 visites
  3. 26 Janv. 2016Prise en sandwich entre 2 grosses bites monstreuses1925 visites